[Invité de la semaine #6] : Bon sens, ouverture sur le monde : les clés d'un bon marketeur

Le mercredi 22 novembre, Nicolas CHEMLA est intervenu pour l'événement hebdomadaire : l'invité de la semaine.

ecole-marketing-communication-iseg-nantes-paysdelaloire-formation-bac5-ISEGuest.JPGSuite à de nombreuses années passées en agence, à une expérience enrichie en tant que planner stratégique et à deux ouvrages publiés sur le luxe, Nicolas CHEMLA nous renseigne sur le marketing et la communication d'aujourd'hui et de demain.

Après 20 ans passés en agence (notamment chez TBWA et ETC) en tant que planner stratégique, Nicolas CHEMLA est désormais freelance en creative brand strategy.
Nicolas CHEMLA est le « lien entre les problématiques et le monde de l'agence », il traduit le brief pour les créatifs.
Il réalise un travail d'accompagnement de la marque et identifie les signaux émergents.

Nicolas CHEMLA a œuvré auprès d'Airbnb pour les accompagner lors de leurs transactions financières. Il a développé leur vision de l'humanité et leur rôle dans le monde.
Également, Nicolas CHEMLA a travaillé avec Deezer. Il a aidé ces derniers à se définir un rôle et un avantage concurrentiel.

De même, Nicolas CHEMLA a travaillé auprès de Lacoste, ce qui fut l'une de ses plus grandes réussites.
L'agence ETC, dans laquelle il se trouvait a remporté le budget. Ils ont alors élaboré un travail stratégique et créatif, et ainsi créé la campagne autour du tennis et de René Lacoste.

Le métier de planner stratégique consiste à se poser certaines questions telles que : Comment aider l'entreprise à aller mieux ? Comment mieux se projeter dans le futur ? Comment travailler avec des influenceurs ? comment éditorialiser des contenus ?
« Ne jamais se poser la question : pourquoi un média plus qu'un autre ? », voilà ce que nous préconise Nicolas CHEMLA. Il faut plutôt se demander comment aider la marque et régler un problème identitaire.

L'invité de cette semaine a souligné une certaine différence depuis l'arrivée du digital en la manière de consommer.
Celui-ci constitue un impact sur la façon dont le consommateur interagit avec la publicité et la communication. Par exemple, avec des Adbolckers qui stoppent l'apparition de publicités sur les sites internet.
Luxifer et Bourgeois Bourrin, les ouvrages publiés par Nicolas CHEMLA soulignent aussi l'impact du digital sur la façon de consommer des individus. Aujourd'hui, il est plus facile de rentrer dans l'univers d'une marque de luxe : plus besoin de se rendre en boutique, grâce aux visites en ligne, découvertes des ateliers ... il est facile de s'imprégner du monde de la marque.

Pour Nicolas CHEMLA, « le marketing, c'est du bon sens ». Pour lui, c'est la connaissance du monde qui nous entoure qui importe. Ce qui fait la différence, c'est d'avoir une véritable ouverture sur le monde extérieur, de découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux sujets...

L'article vous a été proposé par Loïse Le Royer, étudiante en 3e année.